Publié dans Outils

Le trouble oppositionnel avec provocation: Partie 2/3 pour les personnes concernée

Il me semblait important d’évoquer en trois parties comme à mon habitude, le trouble oppositionnel mais cette fois-ci dans une perspective des personnes concernées. En effet, outre les problématiques rencontrées par les familles, le trouble oppositionnel est difficile à vire aussi pour les personnes et traduit souvent un mal-être.

Je vous rappelle que le fichier comprenant toutes les parties est disponible ici:
TOP

I) identifier les situations

Quelques situations peuvent entrainer des zones de turbulence que l’enfant ou l’adulte ainsi que ses proches peuvent identifier. Afin d’y répondre au mieux, je propose cette ressource qui permet simplement de mieux identifier les situations. Elle permettra aussi soit de les préparer, soit de les éviter. Pour simplifier, les enfants pourront cocher les situations risquées, et pour les ados et proches, vous pourrez utiliser un item de 1 à 3 (3 étant la zone la plus à risque)

Situations à risque Coche ou cotation
Lors des sorties à l’extérieur
Lors des activités sportives
Quand il y a trop de bruit
Quand il y a trop de lumière
Quand on me touche sans me prévenir
Quand on change le programme prévu
Lorsque je dois faire mes devoirs
Lorsque mes parents me demandent d’arrêter l’ordinateur, la console ou la télévision
Quand j’ai une activité déplaisante que je dois réaliser (ranger ma chambre, mettre la table etc)
Lorsque j’ai eu une mauvaise note
Lorsqu’une activité se termine
Quand on me gronde
Quand on me corrige
Quand je n’arrive pas à m’exprimer
Quand je n’ai pas eu le temps de finir un exercice
Quand j’ai mal dormi
Quand j’ai mal mangé
Quand je mange du sucre ou du soda
Quand je suis malade
Quand je suis constipé
Quand je me sens exclu d’un groupe
Chaque fois que je me trompe alors que j’aurais dû réussir
Quand je dois attendre mon tour pour jouer
Chaque fois que je perds à un jeu
Quand je dois prêter un jeu
Quand je vois que quelqu’un touche à mes affaires

II) Identification de la colère

Il est important de répérer les premiers signes de sa propre colère

TOP14

Mon échelle de la colère:

Echelle de la colère.jpg

 III) Je recherche des solutions:

Ainsi quand j’identifie ma colère je peux y apposer diverses solutions ici proposées, ainsi que celles qui vous correspondent

TOP15.png

L’enfant ou l’adulte concerné doit être acteur avant tout de son évolution, c’est pourquoi c’est lui qui doit aussi travailler ses outils. Ils peuvent être renforcé au départ, mais avant tout ce qui les renforcera sera leur efficacité.

Les enfants et les adultes avec un TOP n’aiment guère s’agacer et ils préféreront à terme si les principes ont été bien établis trouver des solutions utiles qui favoriseront leur bien-être. La troisième et dernière partie sera justement là pour donner des outils et souligner par des témoignages l’intérêt de leur mise en pratique : Le trouble oppositionnel avec provocation (3/3) Outils et témoignages

Publicités