Publié dans Enfants, Outils

Autisme et sport (I): Une approche théorique du sport adapté

I) Les difficultés liées à l’autisme dans le sport classique

Beaucoup de difficultés peuvent être rencontrées par les personnes autistes, difficile d’en faire une liste exhaustive :

  • Les aspects sociaux sont très nombreux, quelques-uns sont récurrents : le fait d’être le dernier choisi, le fait de ne pas comprendre les intentions ou la coopération.
  • Les processus cognitifs : globalement, le sport manque souvent de structuration et certains gestes qui paraissent simples pour autrui peuvent être très difficiles pour une personne autiste. Notamment des difficultés liées aux troubles des fonctions exécutives, manque d’initiatives, difficultés à décomposer les tâches.
  • Motricité : des difficultés sont souvent présentes chez les personnes TSA (https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/blog/271017/l-autisme-en-mouvement).
  • Des difficultés liées aux règles : l’implicite tient une grande place dans les activités sportives. Très souvent, rien n’est précisé, tant il est évident qu’au basket, on doit faire rebondir la balle, ne pas sortir du terrain, et que, si on fait de l’athlétisme, il faut rester dans son couloir. Ceci, qui parait évident à beaucoup, n’est pas évident ni lisible pour une personne TSA.
  • Les aspects sensoriels sont très importants pour nous, tant dans les bruits, l’espace, mais aussi liés à la transpiration, au vestibulaire. C’est un point qui est difficile à adapter, pourtant il est essentiel.
  • Les aspects comportementaux sont à prendre en compte et une personne TSA pourra avoir des frustrations, des effondrements liés à tout ce que nous avons développé jusqu’alors.
  • Enfin, et c’est un point important, nous avons des résistances importantes liées au sport, d’abord un moindre esprit de compétition. Je n’ai pas d’études pour le justifier, mais beaucoup d’entre nous n’ont pas un esprit d’émulation sociale, c’est-à-dire qu’il est difficile de pratiquer un sport dans un but compétitif. D’autres auront beaucoup de mal vis-à-vis des regards des autres et vont développer une intolérance vis-à-vis de l’échec et une volonté de pratiquer les sports de façon isolée.

J’ai évoqué ces points mais il convient aussi d’identifier qu’évidemment les difficultés ne sont pas inhérentes à l’autisme, elles sont inhérentes à un lieu où la maltraitance règne souvent, des vestiaires jusque dans la salle de sport. Bien souvent les personnes autistes sont maltraitées car véritablement gênées par l’attitude des autres personnes qui insupportent de perdre, ou d’avoir une personne incapable de réagir comme les autres. Les vestiaires peuvent vite devenir un lieu de harcèlement qu’il convient d’identifier pour le prévenir. Je détestais me laver avec les autres, et cela m’a valu bien souvent des remontrances pour ne pas dire les tentatives de m’envoyer sous la douche avec ou sans vêtements. Ô joie du sport…

Ce mind-maping reprend les grandes lignes des difficultés  (vous pouvez cliquer pour l’agrandir sur une fenêtre à part)

difficultés.jpg

II) Les bienfaits du sport :

Ce cycle bien connu est très présent dans l’autisme et s’inscrit dans un cercle vicieux de l’inactivité physique. Il concerne tout le spectre :

bienfait 1

Quels sont les bienfaits liés au sport notamment adapté ?  ici se trouve une méta-analyse qui liste les diverses études montrant des bénéfices pour le sport

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1750946711001516

Voici un schéma qui présente quelques bienfaits :

bienfaits sport adapté.jpg

Comme je le disais aussi bien pour le vieillissement dans le TSA que pour les soins somatiques, les risques d’obésité, de vieillissement difficile sont nombreux. Trouver une activité physique est un bon moyen de limiter certains risques somatiques. Or, beaucoup d’entre nous ont mal vécu les activités sportives. Je le disais sur ma page Facebook, chaque fois que je pense au sport, je me rappelle les cris de profs de sport ou le fait d’être le dernier choisi lors des sports d’équipe. Heureusement, mes camarades avaient alors le bon ton de ne pas m’envoyer la balle, de peur que je ne la renvoie n’importe où, à l’adversaire ou en pleine figure…

Le témoignage de L. Jackson, personne autiste, devrait faire écho à beaucoup :
« Aux profs de sport : S’il vous plait, comprenez bien que la seule pratique obligatoire d’un sport d’équipe ne suffira jamais à rendre une personne plus sociable ou mieux coordonnée.

C’est vraiment une fichue mauvaise idée de penser que, parce qu’on fait faire à une personne AS une activité, cette activité va miraculeusement effacer ses difficultés d’interactions sociales. ».

C’est là qu’intervient le sport adapté, qui a pour objet de rendre le sport non seulement aménagé en fonction de votre autisme, mais aussi attrayant. Si j’ose un peu d’humour « allez on y croit… » (ça va être compliqué pour ceux qui, comme moi, détestent le sport).

III) Le sport adapté, un sport d’équipe entre les différents acteurs

Sa mission première est « Offrir à toute personne handicapée mentale ou psychique, quels que soient ses désirs, ses capacités et ses besoins, la possibilité de vivre la passion du sport de son choix dans un environnement voué à son plaisir, sa performance, sa sécurité et à l’exercice de sa citoyenneté ». (Source : http://www.ffsa.asso.fr/attach-2221-magsportregion-1-lr-sport-adapte.pdf)

La pratique sportive s’adapte aux personnes autistes et surtout le sport adapté a pour objectif de trouver une pratique sportive qui convienne aux personnes, mais aussi à leurs désirs. On retrouve la FFSA (Fédération Française de Sport Adapté), qui organise des formations. Cette pratique sportive peut être individuelle ou collective, mais surtout doit tenir compte des désirs de la personne autiste. Tout sport peut être aménagé et si vous souhaitez faire du tennis avec une dyspraxie, il est tout à fait possible d’adapter, mais aussi de rechercher les moyens de pratiquer le sport de votre choix. Nous verrons comment en troisième partie.

Les acteurs doivent donc faire équipe pour adapter au mieux le sport en fonction des profils, des besoins, mais surtout et cela sera souvent itéré dans ce sujet, des envies.

rôle des protagonistes.png

Bien entendu, l’enfant, l’adulte doit être le moteur de son sport adapté, mais fort de ces données le professeur de sport adapté peut être sensibilisé au profil de l’enfant

ajustement.png

La reprise des données consiste à récupérer les documents sur le profil de la personne et bien sûr tout le travail fait par les différents acteurs (parents, école…) en préalable. A terme, cela sera une mise à jour du profil pour mieux déterminer les besoins.

Une analyse des objectifs sera écrite et ciblée en fonction des données. Ensuite vient la période d’observation et d’éventuelles interventions que nous verrons en 3ème partie. L’évaluation et le retour de l’enfant/adulte et des parents permettent des ajustements tant sur la pratique sur des choix nouveaux (individuel, collectif, pause, objets sensoriels) et donc une reprise des données pour ajuster véritablement aux besoins de la personne en séance.

Nous avons survolé dans cette première partie, les difficultés du sport classiques pour les personnes autistes, les bienfaits mais aussi la théorie du sport adapté. Je vous invite à consulter les différents articles de ce blog, pour mieux appréhender les profils (https://wp.me/p8fPji-hZ), les sensorialités (https://wp.me/p8fPji-3x), mais aussi certaines difficultés liées aux fonctions exécutives  (https://wp.me/p8fPji-hn).

La seconde partie (les interviews) se trouve ici :

Autisme et sport (II): Les interviews des différents acteurs

L’intégralité du document en version imprimable se trouve ici :

Autisme et sport adapté

N’hésitez pas à aimer ma page facebook, cela m’encourage à passer du temps pour écrire des articles:
https://www.facebook.com/Aspieconseil/?ref=bookmarks

Si vous souhaitez m’encourager financièrement, cette possibilité existe et me permet de m’abonner à des sites de banques d’image, des scripts pour faire des bandes dessinées:
https://fr.tipeee.com/aspieconseil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s