Publié dans Outils

Quelques infographies sur l’autisme

Depuis quelques temps, je développe des infographies sur l’autisme, tout d’abord parce qu’elles sont plus accessibles,  ensuite parce qu’elles sont plus facilement partageable. Afin de les répertorier, j’utiliserais cet article, vous pouvez les utiliser pour des sensibilisations, mais n’hésitez pas à me contacter avant pour le faire.  N’hésitez pas à cliquer sur les infographies pour les agrandir et à les partager directement via le facebook Aspieconseil

Retrouvez aussi des informations supplémentaires dans les articles associés et bien sûr dans mon livre qui vient de paraître : lien Amazon  Lien AFD

Tout d’abord, je propose un panorama de toutes les infographies:

 

Ensuite les infographies en détail avec des articles dédiés

Noel1Noel2

Autisme et supports visuels, l’article dédié se trouve ici: Sensibilisation aux supports visuelsSensibilisation aux supports visuelsSensibilisation aux supports visuels

structuration 2.jpg

Autisme et vieillissement

TSA et viellissement

 

Mise à jour 03/07/2018: une infographie sur la structuration liée à cet article Structurer son espace de vie

bureau TSA2

Une infographie sur les soins somatiques dans le TSA liée à cet article:Mieux prendre en compte les soins somatiques dans l’autisme

 

soins somatique

Mise à jour: mes deux dernières infographies sur la dépression, je propose cet article pour lutter contre les angoisses: Lutter contre les pensées envahissantes

changer de regarddépression2
Pour mieux partager globalement, retrouvez toutes les infographies ici:
https://www.facebook.com/Aspieconseil/?ref=br_rs
1ere série d’infographie sur l’identification (lien vers l’article dédié):Identifier le profil d’une personne autiste

 

2eme série  sur les différences liées au genre: L’autisme à l’épreuve des spécificités liées au genre

autisme homme femme2

Le validisme:
validisme.jpg

La sensorialité avec l’article dédié : L’Autisme dans tous les sens

hypo.jpg

Publié dans diagnostic autisme

Identifier le profil d’une personne autiste

Souvent la procédure de diagnostic d’une personne autiste est réduite à la simple question de savoir si elle est concernée ou non par le TSA (Article diagnostic ).

Après avoir rédigé, il y a quelques temps, un article sur l’évaluation des personnes autistes (Cartographier l’autisme ), j’ai souhaité proposer des infographies pour dissocier toutes les dimensions de l’autisme de façon simple. Cette première série de visuels s’axe donc autour de trois thématiques : l’autonomie, les intérêts spécifiques, les fonctions exécutives. Une seconde série sera ensuite présentée, avec toujours ce même objectif balayer le spectre dans son entièreté, dans ses forces et ses difficultés pour mieux l’accompagner et viser une inclusion des personnes autistes.

Mon article sera divisé en trois parties qui suivent fidèlement les infographies (l’habituel triptyque), d’abord l’autonomie, puis les comportements répétitifs et enfin les intérêts spécifiques.

I) L’autonomie

Josef Schovanec tient souvent un discours approchant celui-ci : « je ne sais pas lacer mes chaussures mais pour autant je sais lire du sanscrit ». Je pense que ce qui me semble le plus évident dans l’autisme, ce n’est pas tant les problèmes sociaux, que la déconnexion entre intelligence affichée et réalité de l’autonomie.

L’autonomie est malheureusement la grande oubliée de l’autisme adulte et parfois aussi de l’autisme de l’enfant. Rien que savoir choisir un vêtement est un procédé qui mobilise des fonctions importantes pour une personne autiste. Chez les enfants non verbaux avec une faible autonomie, la propreté peut être un enjeu. Aussi difficile d’embrasser tout le spectre, et d’expliquer tous les moyens de favoriser l’autonomie, je me permets de proposer diverses étapes simples :

  1. Analyse scrupuleuse de l’autonomie actuelle et de celle à acquérir
  2. Procédures visuelles pour aider la personne autiste à s’engager dans la pratique
  3. Guidance (c’est-à-dire aide) pour amener la personne à la tâche avec volonté d’estomper (c’est-à-dire de réduire cette aide)
  4. Approche multidimensionnelle selon la tache (réduction des distracteurs, habiletés sociales si nécessaire, structuration pour la réalisation)

Il n’y a pas de honte à avoir besoin d’une procédure pour mettre en route la machine à laver, la honte et la culpabilité seraient de laisser à ma femme le soin de tout faire. Ce sujet sera repris  sur le livre que j’écris, sous la forme de questionnaire dédié et d’un programme d’autonomie. Beaucoup de personnes autistes ont des problèmes d’autonomie, moi y compris, j’avoue ne pas avoir spécialement envie d’en parler mais en tout cas cette identification permet aussi de progresser pour soi avant tout.

Cette carte mentale de Marina Petit, est très large, elle permet d’évaluer le chantier important notamment chez les enfants et chez certains adultes :

Autonomie personnelle:

autonomie personnelle

Autonomie domestique:

autonomie domestique

Quelques liens fort utiles sur le sujet :
Dossier autonomie

https://autismeautonomie.wordpress.com/2018/03/14/expliquer-lautisme-en-une-image/

(site d’une amie facebook que je recommande vivement)

 

Etude : Peu d’études sur les adultes en lien avec leur autonomie sont proposés malgré tout je propose cette étude sur l’autonomie scolaire dans l’autisme dit de « haut niveau » :
Etude traduite (Elle est traduite, mais il est possible d’obtenir le lien original)

II) Les intérêts spécifiques et les stéréotypies :

Si j’ai déjà traité les intérêts spécifiques dans l’article suivant : (Les intérêts spécifiques), je n’ai jamais abordé les thèmes des stéréotypies. Dans le DSM, les stéréotypes et les intérêts spécifiques font partie de la catégorie des comportements répétitifs. Je voulais préciser que même si j’ai une nette tendance au pessimisme, pour moi les intérêts spécifiques sont le points fort de l »autisme, de même que les stéréotypies ne doivent être visées par un accompagnement qu’en cas de très fort impact sur la vie de la personne. Aussi je vous encourage à vraiment envisager cette option quand la personne elle-même en souffre et plutôt que de les empêcher ce qui pourrait la conduire à une dépression, ou à de l’anxiété, mieux vaut chercher à la circonscrire un temps donné dans un espace bienveillant.

Je propose de dissocier les différentes stéréotypies qui concernent les personnes autistes :

  • Les stéréotypies motrices : Il s’agit de répétitions gestuelles tel le flapping (mouvement incontrôlé des doigts), mais aussi de mouvements comme le balancement du corps, la répétition de la marche sur un même parcours ou la marche sur la pointe des pieds.
  • Les stéréotypies liées aux objets: Elles peuvent entrer dans le cadre d’une utilisation inhabituelle d’un objet ou seulement sur une utilisation classique mais répétée.
  • Les stéréotypies langagières: La plus connue est l’écholalie. L’enfant répète les mots utilisés par un interlocuteur. Cette répétition peut être distante au niveau du temps, on parlera alors d’écholalie différée
  • Stéréotypies sensorielles: Bien qu’à mon avis, tout ceci puisse s’apparenter à des recherches sensorielles, il est vrai que des stimulations sensorielles auditives (recherche de son), gustatives (lécher), tactiles sont nombreuses.
  • Les rituels: Ici le rituel, la stéréotypie ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) demeurent difficiles à différencier. Il pourrait s’agir par exemple de toujours s’asseoir au même endroit, manger aux mêmes heures. Ces rituels ont une fonction importante pour réduire l’angoisse, pour faciliter un environnement structurant.

 

comportements répétitifs

III) Fonctions exécutives :

Les fonctions exécutives recouvrent un ensemble de capacités dépendant de fonctions supérieures qui permettent de contrôler l’action, et spécialement l’adaptation de l’action dans un contexte nouveau comme le montre le schéma suivant :

Fonctions executives definition 1

Bien entendu cette action doit s’inscrire dans une résolution de problème ou pour atteindre un objectif. L’article suivant (Les fonctions exécutives) les définit ces trois autres articles s’inscrivent dans une volonté de soutien (résolution, Flexibilié cognitive et L’attention). Toutefois, je me permets de vous livrer ce mind-maping très réussi de Marina Petit qui reprend cette thématique:

Cette étude souligne l’omniprésence des problèmes de fonctions exécutives dans l’autisme :

https://translate.google.fr/translate?sl=en&tl=fr&js=y&prev=_t&hl=fr&ie=UTF-8&u=https%3A%2F%2Fwww.nature.com%2Farticles%2Fmp201775&edit-text=

 

Conclusion :

Ces infographies n’ont ni une volonté déficitaire ni positive, elles ont pour objet d’approcher un profil qui est trop souvent réduit au social.  Une identification appropriée du profil entraîne un accompagnement pertinent. Beaucoup de concepts sont liés, et il serait vain de vouloir travailler uniquement les habiletés sociales sans avoir travaillé l’aspect sensoriel ou les intérêts spécifiques. Chaque personne autiste est unique et il convient de bien évaluer leur forces et faiblesses quel que soit leur niveau de fonctionnement. Fort de cela, il pourra progresser et ses forces seront un atout majeur dans l’accompagnement et dans l’inclusion.
Pour partager, commenter ou pour recevoir des informations, n’hésitez pas à utiliser ce facebook: https://www.facebook.com/Aspieconseil/

La série d’infographie

 

 

La série de Mind Map :